Nouvelle offre de formation pour les étudiants empêchés

Le Cnam s’engage pour la formation professionnelle des personnes détenues.

27 septembre 2018

  • France entière
Avec la troisième édition de son catalogue des formation 2018-2019 à destination des personnes sous main de justice, le Conservatoire national des arts et métiers affirme son engagement d’être aux côtés des personnes détenues afin qu’elles puissent suivre une formation professionnelle en milieu carcéral. Ce faisant l’établissement ouvre pour ce public fragilisé et empêché des perspectives d’avenir et il lui offre sans doute, à sa sortie, un retour facilité à l’emploi.

Le mot d’Olivier Faron, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers

Olivier Faronguillemets Le Conservatoire national des arts et métiers est fier de sa mission de formation tout au long de la vie. Dans la société civile comme derrière les murs, le Conservatoire, via le Réseau de la réussite Vincent Merle, étend sa mission auprès des personnes placées sous-main de justice et défend l'importance d'offrir à chacune et à chacun la possibilité de se former, d'étudier, afin d'être mieux armé pour mener sa vie personnelle, professionnelle et citoyenne. Le Cnam a à cœur d'orienter vers une formation diplômante et professionnalisante afin de favoriser tout projet de réinsertion et de promotion.

Les étudiants empêchés peuvent bénéficier de formations adaptées, ouvertes et à distance, ou encore hybrides, avec des séances de tutorat pour les formations en informatique. Les responsables pédagogiques et locaux d'enseignement effectuent un suivi de la formation tout au long de l'année et organisent des rencontres d'information collective et individuelle.

Grâce à la vitalité des partenariats engagés et à l'investissement des responsables locaux d'enseignement, le Cnam avance en synergie avec l'administration pénitentiaire nationale et l'unité pédagogique régionale de Paris, dans le cadre de conventions signées depuis 2015. Acteurs et institutions participent au quotidien à cette réussite. L'offre de formation des personnes empêchées est bien le levier d'une réinsertion durable.

Depuis trois ans, notamment en comptabilité, informatique ou droit, le nombre de détenus diplômés du Cnam va croissant, celui d'inscrits ayant été multiplié par deux. C'est désormais une centaine d'étudiants empêchés que le Cnam forme chaque année dans 14 établissements pénitentiaires dans toute la France.

Grâce à votre motivation et à votre esprit d'entreprendre, pour votre réussite, le Cnam sera à vos côtés pour vous accompagner dans la formation dont vous avez besoin individuellement et qui sera utile pour notre société

L’engagement du Cnam aux côtés des étudiants empêchés en quelques dates :

  • 2015 : Signature entre le Cnam, la Direction inter-régionale des services pénitentiaires de Paris (DISP) et l’Unité Pédagogique de Paris (UPR) une convention permettant de faciliter l’inscription à des formations du Cnam pour des étudiants empêchés.
  • 2016 : Démarrage de l’expérimentation d’un nouveau dispositif, « Emergence du désir d’entreprendre », visant à renforcer et à accompagner les projets entrepreneuriaux d’étudiants empêchés.
  • 2017 : Signature d’une convention pluriannuelle d’objectifs entre l’administration pénitentiaire et le Cnam, afin de réaffirmer le déploiement des formations de l'établissement auprès des étudiants empêchés, et d’élargir son champ d’action sur l’ensemble du territoire national.
  • 2018 : Renouvellement de la convention régionale entre le Cnam , la DISP et l’UPR en faveur de la formation des détenus d’île de France.