Dans 23 établissements pénitentiaires

Le Conservatoire confirme et développe son engagement pour la formation des personnes sous main de justice.

Olivier Faron et Sylvain Maillard devant la Maison centrale de Poissy

19 janvier 2018

Contact
Thibaut Duchene, thibaut.duchene@cnam.fr
Envoyer un courriel
L’administrateur général du Cnam, Olivier Faron et Sylvain Maillard, député de Paris, membre de la Commission des Affaires sociales et du Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle, investi particulièrement sur la réforme de la Formation professionnelle, se rendent à la Maison centrale de Poissy pour rencontrer les 10 étudiants empêchés qui suivent des formations du Cnam, du certificat Assistant de gestion à la licence Informatique.

Parmi eux, le tout premier inscrit de cet établissement, qui a d’ores et déjà validé brillamment quatre des six unités d’enseignement nécessaires à l’obtention du Certificat professionnel Assistant de gestion PME/PMI.

Cette visite est aussi l’occasion d’échanger sur les pistes de développement des actions à mettre en œuvre avec les partenaires que sont l’administration pénitentiaire nationale et régionale et l’unité pédagogique régionale de Paris, dans le cadre des conventions signées en 2015 et 2017.

Aujourd’hui, ce sont 23 établissements pénitentiaires sur l’ensemble de la France qui sont concernés par les actions de formation du Cnam, pour lesquels un catalogue de formation spécifique est édité. Des rencontres d’information collective et individuelle sont également organisées afin d’orienter les personnes détenues vers une formation diplômante et professionalisante, en lien avec leurs projets de réinsertion. Les inscrits bénéficient de formations ouvertes à distance ou hybrides, de séances de tutorat pour les formations en informatique, ainsi que d’un suivi individuel tout au long de leurs parcours de formation.

En 2016-2017, grâce à la vitalité des partenariats engagés et à l’investissement sans faille des responsables locaux de l’enseignement, le Cnam s’engage toujours et encore dans la formation des personnes détenues et a ainsi formé avec succès 65 personnes, dont 45 en Île-de-France, dans trois secteurs principaux: l’informatique, la comptabilité et le droit.